L’affiliation est un système de commerce électronique qui se base sur un principe vieux comme le monde économique : l’apporteur d’affaires reçoit une commission sur le prix de vente d’un produit.

Dans le monde du Web, cela se concrétise par une publicité sur un site web, qui renvoie vers un site marchand. Si l’internaute réalise une vente sur le site marchand ou s’il clique sur la bannière (en fonction des objectifs de l’annonceur), le site affilié reçoit alors une commission.
L’annonceur et l’affilié se rencontrent via un intermédiaire : une plateforme d’affiliation.
L’affilié s’y inscrit, et l’annonceur y gère son programme d’affiliation.
En échange, la plateforme reçoit également une commission à la vente (plus faible que celle de l’éditeur), et impose également parfois des frais mensuels à la charge de l’annonceur.

Voici les principales étapes dans le lancement d’un programme d’affiliation :

 

1) Choisir la plateforme d’affiliation avec laquelle travailler

 

Cela peut paraître évident, mais un mauvais choix peut entraîner de mauvaises performance de vos campagnes. Plusieurs critères entrent en jeu dans le choix d’une plateforme d’affiliation : la commission prélevé par la plateforme, les frais mensuels (si il y en a), la taille de la base d’éditeurs inscrits sur la plateforme, et surtout la disponibilité de votre interlocuteur! Ce facteur est primordial.  En effet, lancer un programme d’affiliation est extrêmement chronophage, et nécessitera des contacts fréquents avec votre interlocuteur, et une grande réactivité. Si vous devez attendre 2 jours pour qu’il vous réponde, laissez tomber, vous n’arriverez rien de cette façon…

Quant aux frais fixes, négociez les toujours, il est souvent possible de les enlever, et d’obtenir une baisse de ceux ci, surtout si vous êtes un acteur important.

A titre personnel, j’ai toujours préféré la plateforme d’affiliation Commission Junction ; mais d’autres plateformes sont également réputées telles que Netaffiliation, Tradedoubler, Zanox…

 

2) Définir votre stratégie dans le choix de vos éditeurs

 

De par mon expérience, j’estime qu’il existe 7 grandes catégories d’éditeurs, qu’il faut classer dans différents groupes, et éventuellement leur proposer des rémunérations différentes :

  • Les sites liées à votre domaine d’activité
  • Les sites de codes de réductions
  • Les comparateurs de prix (=moteur de shopping, ex Kelkoo)
  • Les sites de Cashback
  • Les E-mailers
  • Les Keyworders
  • Le Trusted Feed

Il s’agit de définir quels catégories de sites accepter dans votre programme, et quelles rémunérations leur offrir.
Évidemment, les sites liés à votre catégorie sont hautement stratégiques.
Les sites de codes de réductions apportent beaucoup d’acheteurs, et représenteront une grosse part de vos ventes… pour peu que vous leur fournissiez des codes de réductions!  Les Keyworders sont des affiliés à double tranchant, ils peuvent vous apporter des ventes, mais attention à ce qu’ils n’empiètent pas sur vos propres campagnes marketing.

 

3) Mettre en ligne des visuels adaptés à vos campagnes et vos éditeurs

 

Voici les types de visuels les plus couramment utilisés :
-Liens textes
-Bannières (gif & Flash) : réalisent la majorité des ventes
Parmi les bannières, celles ci peuvent être génériques (càd générales), liées à une catégorie de produit (spécifiques), liées à un produit ou être des bannières évènementielles relayant alors un évènement (Noël, période exceptionnelle, soldes…)
-Flux XML : indispensable pour les comparateurs de prix
-Kit E-mailing : pour les E-mailers

 

4) Choisir la / les rémunérations adéquates

 

La majorité des annonceurs choisissent une rémunération à la vente, au CPA donc, afin de leur assurer un ROI constant. Il faut alors définir quel % du prix du produit donner aux annonceurs afin que le programme soit attractif mais de façon à ce qu’il n’ampute pas la rentabilité de la vente.

Afin de stimuler les gros affiliés, il est important de mettre en place des paliers de ventes (ex > 30 ventes par mois), afin d’offrir des rémunérations plus attractives aux gros apporteurs d’affaires.

Quelques modèles d’affaires n’apprécient pas vraiment la rémunération au CPA, tels que les E-mailers.
Il convient alors généralement de leur offrir une rémunération au clic, couplé à une rémunération au CPA (ex : 0,10cts par clic + 7% de la vente). D’autres, tels que les cashbackers, préfèrent des rémunérations fixes, sans paliers, mais avec une rémunération de base légèrement plus élevée…

 

5) Animer le programme et suivre l’évolution des ventes

 

Une fois que vous avez lancé votre programme d’affiliation, il ne s’agit pas de se reposer sur vos lauriers!
Comme je l’ai précisé plus haut, un programme d’affiliation nécessite du temps.

Il faut sans cesse tenter de recruter des éditeurs intéressants, valider les nouvelles candidatures, mettre en ligne de nouveaux visuels de produits ainsi que ceux correspondants aux évènements… Durant les évènements, il est également possible, et conseillé, de lancer des challenges, ou de proposer une augmentation de la rémunération, afin de stimuler vos apporteurs d’affaires.

Enfin, n’oubliez pas de suivre l’évolution de vos ventes, de calculer votre ROI, et de repérer vos best affiliates afin de leur proposer des deals personnalisés! ;-)