Mon groupe de travail, et moi, avons dégagé lors de notre travail de session sur l’industrie des réseaux sociaux, 5 facteurs clés de succès pour les entreprises de réseaux sociaux :

 

1) Ouverture de la plateforme

L’ouverture de la plateforme permet de bénéficier de la participation de développeurs externes, et d’utilisateurs, à la construction de plateforme et à l’enrichissement de son contenu. En contrepartie, l’entreprise perd le contrôle sur la totalité des contenus de sa plateforme, et les revenus qui s’y attachent.

Ce facteur de succès peut notamment s’observer à l’image de la stratégie de Facebook, qui a poussé très loin cette logique. En effet, Facebook a ouvert son code API aux développeurs, ce qui lui permet de bénéficier d’un très grand nombre d’applications, renforçant l’attrait de sa plateforme.
De plus, Facebook fait également appel aux utilisateurs, en leur demandant de traduire le site en différentes langues (Facebook a ainsi été traduit en français en 24h par les internautes, et gratuitement), ou de tester et de noter ses applications en développement (Facebook Labs).

Les autres acteurs majeurs dans l’industrie des réseaux sociaux, ouvrent également leur code API.
Linked In, qui avait choisi une stratégie propriétaire a ainsi ouvert récemment sa plateforme aux développeurs.
Viadeo, a quant à lui adopté Open ID, et bénéficie donc des applications communes.

 

2) Dépendance des utilisateurs

La capacité de réussir pour un réseau social dépend fortement de sa capacité à retenir les utilisateurs.
Le graphique ci-dessus, illustre ce phénomène. En effet, si le taux de rétention d’un réseau social ne dépasse pas 50%, il ne pourra toucher que 20% des internautes, ce qui l’empêchera de devenir un réseau majeur.

taux de retention

Différentes stratégies permettent de retenir les utilisateurs :
-Richesse du contenu (applications, possibilités techniques…)
-Plateforme adaptée à plusieurs utilisations différentes (news Feed vs Live Feed sur Facebook)
-Accessibilité (site Lite, accessible dans sa langue maternelle, version pour Iphone…)

Au niveau de l’addiction, on peut souligner l’importance des jeux en ligne sur Facebook, tels que Farmville, qui force le joueur à revenir chaque jour sur la plateforme du réseau social.

 

3) Protection des données personnelles

A mon sens, la protection des données personnelles va devenir un aspect clé dans le succès des réseaux sociaux. En effet, les internautes commencent tout juste à se rendre compte de la capacité de nuisance des informations qu’ils mettent en ligne. (voir l’article Facebook et vie privée : un élément de preuve?). Les informations personnelles qu’ils mettent en ligne peuvent en effet se retourner contre eux, et il est important qu’ils puissent mettre en place la politique d’accès qu’ils souhaitent.

De plus, ils ne souhaitent pas toujours que toutes les informations qu’ils publient sur le réseau social soient accessibles par tous « leurs amis ». C’est notamment le cas sur Facebook, où deux amis à moi s’y sont détournés dus à l’impossibilité de sélectionner les informations que l’on souhaite accessibles à tous, et les informations que l’on souhaite rendre accessibles qu’à un cercle restreint de personnes :
-Ami N°1 : sa belle-mère l’a rajouté comme ami sur Facebook, il s’en ai donc détourné devant l’impossibilité de lui dévoiler « sa vie », et l’impossibilité de la refuser comme « ami ».
-Ami N°2 : il a reçu de nombreuses demande de mises en relation sur Facebook de contacts professionnels, dont certains sont des supérieurs hiérarchiques. Devant l’impossibilité de cacher certaines informations, ni de les refuser, il s’est enlevé du « moteur de recherche Facebook », et a limité son utilisation de la plateforme.

Il donc est souhaitable que l’internaute puisse définir des groupes de confidentialité parmi ses amis, afin de définir quelles informations sont accessibles par quelles personnes. Sur Facebook, on peut imaginer la création de groupes de contacts tels que : amis, connaissances, famille, professionnel…
A chaque message / vidéo / commentaire / photo publié, l’utilisateur devra alors cocher les cases des groupes à qui il souhaite autoriser l’accès aux données publiées.

 

4) Customisation : Adaptation aux besoins des internautes

Les internautes viennent sur les réseaux sociaux dans plusieurs buts, et il paraît important de leur laisser la liberté de customiser leur page, afin que le site réponde à leur utilisation. Ainsi, Facebook permet à l’utilisateur d’utiliser soit un « Live Feed », soit un « News Feed »…

Offrir la liberté aux utilisateurs d’aller plus loin, en leur offrant la possibilité d’agencer les différents blocs de la page à leur envie (à la manière de IGoogle) renforcerait l’intérêt des internautes pour le site de réseau social.

Un autre facteur important dans la customisation est permettre aux utilisateurs avec des connexions lentes (bas débit, GPRS), ou avec des petits écrans (Iphone) d’accéder facilement aux sites de réseaux sociaux.
Facebook a fait un pas dans ce sens, en proposant « Facebook Lite », une version allégée de Facebook.

 

5) Monétisation

Le dernier facteur clé de succès d’un réseau social est sa capacité de monétiser son audience.
Il est en effet très difficile pour une entreprise de réseau social de rentabiliser son audience.
Excepté les réseaux professionnels (Linked In, Viadéo) et Myspace, les autres réseaux peinent encore à être rentables, et certains n’ont d’ailleurs toujours pas de business-model défini.

Je vous invite à  lire cet article la monétisation des réseaux sociaux, qui traite des différentes stratégies de monétisation des réseaux sociaux, et de leur efficacité respective.