Les réseaux sociaux drainent une forte audience, notamment Facebook qui compte plus de 350 millions d’utilisateurs (décembre 2009), et qui est le deuxième site le plus visité après Google.com. (source Alexa).

Cependant, comparativement à son audience, Facebook réalise beaucoup moins de revenus par internaute, que ne le fait Google! En effet, Facebook a dégagé des bénéfices pour la première fois au 1er semestre 2009 ; et bon nombre de sites de réseaux sociaux n’ont pas trouvé leur business model, et sont critiqués pour cela (notamment Twitter).

L’enjeu pour les sites de réseaux sociaux, est de monétiser leurs plateformes, sans faire fuir ni les internautes, ni les entreprises. Pour cela, ils disposent de plusieurs stratégies de monétisation :

Les Stratégies de monétisation

 

  • Compte Freemium
    L’inscription au site de réseau social est gratuite, mais l’internaute ne dispose que d’un nombre limité de fonctionnalités. Afin d’avoir accès à toutes les fonctionnalités, celui-ci doit payer un abonnement. Ce business model est très utilisé par les sites de réseaux sociaux professionnels (Linked In, Viadéo, Xing…).
  •  

  • Offre B2B
    Il s’agit d’offrir des services apportant de la valeur aux entreprises, tels que :
    -Des Statistiques sur les visiteurs, des  reportings (cf l’offre Premium de Tweeter)
    - Des Fan pages customizables.
  •  

  • Partenariat B2B
    Il peut de s’agir de partenariats publicitaires, ou de partenariat lié à un « envoi » de trafic.
    Tweeter a notamment réalisé un partenariat de trafic, et d’indexation de contenus avec Google, et Bing, ce qui lui rapporte des revenus. Myspace possède un partenariat publicitaire avec Google (qui arrive à échéance en été 2010), Facebook avec Microsoft.
  •  

  • Plateforme E-commerce
    Il s’agit de mettre en place une plateforme E-commerce afin de permettre aux utilisateurs d’effectuer leur transaction sur le site de réseau social, plutôt que sur des « petits sites » à qui on accorde guère confiance.
    Le réseau social se rémunèrerai via une commission sur les ventes. Myspace est, à ma connaissance, le seul site de réseau social à avoir mis en place une plateforme E-commerce (vente d’œuvres musicales d’artistes).
  •  

  • Applications
    Possibilité de récupérer des commissions sur la vente d’applications payantes adaptés à la plateforme.
    Ce business-model correspond, dans un autre secteur, à celui de l’Apple Store pour l’Iphone.
  •  

  • Publicité ciblée
    La publicité, notamment lorsqu’elle est ciblée (grâce à l’immense base de données du réseau social), permet de générer des revenus. Elle peut être mise en place, dans deux contextes différents :
    -Sur le site du réseau social (peu efficace, car le taux de clic est faible).
    -Sur d’autres sites (cf Facebook Connect, notamment présent sur des sites comme l’Equipe).
    La publicité sur des sites externes est plus efficace, car l’internaute n’est plus alors dans un contexte social, où le taux de clic est faible.

 

L’E-marketer a publié une étude sur l’origine des revenus des sites de réseaux sociaux.
Les dirigeants d’entreprise de média sociaux étaient interrogés sur le meilleurs moyens de monétiser les sites de médias sociaux (et donc par extension, les sites de réseaux sociaux), et ont répondu :

monetisation

Je suis plutôt en accord avec l’étude, et donc avec l’ensemble des dirigeants.
Cependant, le « subscription model », çad le compte payant, ne m’apparaît pas une solution de monétisation adéquate pour un site de réseau social, en raison du frein qu’il représente à l’inscription, et de la nécessité pour un réseau social de se constituer une base d’utilisateurs conséquente et d’atteindre une masse critique. Le modèle payant, est néanmoins plus enclin à fonctionner lorsque le site de réseau social s’adresse à une cible aisée, et professionnelle. Ceci est également valable pour le modèle Freemium, à mi chemin entre le compte payant et le compte gratuit. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard, si il n’est pour l’instant uniquement utilisé par les sites professionnels (Linked In, Viadéo…).

N’hésitez pas à faire part de vos suggestions concernant la monétisation des réseaux sociaux, ça m’intéresse! :-)